Skip to content

« Fille des Chimères » de Laini Taylor

19 juillet 2012

Karou a tout l’air au premier coup d’œil ordinaire, et pour toutes les questions qu’on lui pose, elle a appris à faire passer les réponses, vraies mais farfelues, en les énonçant accompagnées d’un petit sourire sarcastique, ce qui la fait uniquement passer pour une originale, une blagueuse, et cache bien aux autres ce qu’elle est vraiment… Mais elle-même se pose quotidiennement cette question : qui est-elle ?

Quand j’ai vu (il y a quelque mois :/) ce livre dans ma boîte aux lettres, je vous avoue ne pas m’être pressée, et voilà pourquoi vous ne lisez ma chronique que maintenant. En effet, je trouve la couverture peu engageante, et je ne sais pas pourquoi, le quatrième de couverture ne m’avait pas tenté plus que ça non plus. Heureusement, il a repointé le bout de son nez dans ma PAL des vacances, et une fois lancée, je n’ai plus pu m’arrêter ! Les points forts sont au final très nombreux (et d’ailleurs, vous pouvez vous attendre à une longue chronique :3)

J’avoue avoir eu un peu peur à la lecture des premières pages, de ces quelques pages qui évoquent un ex-petit ami, peur de la romance plate. Mais heureusement, malgré cette peur, l’écriture m’avait déjà charmée, j’ai donc continué, et tout de suite été rassurée : cet « ex » n’est qu’un personnage très secondaire qu’on voit rapidement disparaître au profit de personnages plus engageants (néanmoins, je suppose qu’il aura un rôle peut-être plus important dans les deux tomes suivants (et oui, c’est une trilogie, et je m’en réjouis :D), puisque ses quelques apparitions ne font que monter l’eau à la bouche, sans vraiment prendre sens).

Karou, représentée par l’artiste (et mari de l’auteure) Jim di Bartolo

Et pour parler de personnages plus engageants, je ne mâche pas mes mots : le personnage de Karou est la première chose qui m’a charmée, et un des points forts de cette lecture. Elle représente plein de contradictions, de contradictions qui la rendent on ne peut plus vraie, réelle malgré que tout ce qui lui arrive  devrait logiquement l’éloigner de notre monde. Sa force, psychique et physique dont elle use lors de ses courses pour lesquelles elle se « propose » à Sulfure (j’y reviendrai), mais aussi sa fragilité, les questions qu’elle se pose, les sorts qu’elle use pour des futilités (et qui l’éloignent ainsi de façon délicieuse des héroïnes chevaleresques, fortes et exemplaires en toute situation) ; le fait qu’elle paraîsse aux yeux de tous une originale sûre d’elle, très douée dans son art, un poil cynique… alors qu’au fond d’elle, un vide  l’habite depuis toujours dont elle espère se défaire un jour, peut-être en découvrant ce qu’elle ignore encore sur son identité…

La première partie du roman nous présente la double-vie de Karou, côté face avec sa seule véritable amie (qui pourtant elle aussi ignore tout de son autre vie) Suzanna (que j’ai également beaucoup aimé découvrir au fil des pages), ses cours de dessins… et de l’autre, côté pile, ce qu’elle vit dans l’officine de Sulfure, qui l’a élevée depuis le berceau avec trois autres chimères, substitut de la famille humaine qu’elle n’a jamais eue, et à laquelle elle accède par une porte, qui lui permet dans l’autre sens de visiter le monde entier. Ensuite, tout dérape, ce qui lance Karou dans une quête pour retrouver les siens, quête qui, qui sait, sera peut-être la clé de la recherche sur son identité. Elle rencontrera dans cette quête Akiva, son ennemi, un Ange, et vous vous doutez de la suite.

Mais même si certains éléments sont très prévisibles, et même présentés par le résumé du quatrième de couverture, on va de surprise en surprise, Laini Taylor n’entre pas dans le moule des amours impossibles entre ennemis de toujours. Elle nous sert une romance type Roméo et Juliette, mais qui ne gâche absolument pas l’aventure de notre Karou, loin de là.

J’ai également été séduite par l’écriture de l’auteure, et pas qu’un peu ! Les descriptions de la Prague hivernale où Karou habite sont tout simplement délicieuses, je n’avais qu’une envie, faire mes valises et partir là-bas… et tant que j’y suis, plonger dans le livre pour suivre Karou dans toutes ses courses, dans tous ce endroits plein de couleurs qu’elle décrit comme une vitrine de gâteau… (je sais je m’emballe un petit peu :3).

Pour finir, tous les mythes, les vieilles histoires des chimères et des séraphins m’ont charmées ! Ils sont tellement bien construits qu’en les lisant on a le plaisir de les découvrir, et en même temps l’impression de les connaître à la manière de légendes gréco-latines…

En somme, c’est un coup de coeur sur tous les points de vue ! Laissez-vous tenter, je suis sûre que vous serez vous aussi séduits par ce monde, ce scénario et ces personnages enchanteurs 😀

——————————————————————————————————————————————————————-

Un grand merci aux éditions Gallimard Jeunesse de m’avoir envoyé cet ouvrage en avant-première (même si je n’ai pas vraiment joué mon rôle de bonne chroniqueuse, et que je l’ai lu avec disons, beaucoup de retard :/), d’autant plus que je ne l’aurai pas acheté s’il ne m’avait pas été envoyé, et que cela aurait été bien dommage ! 😀

Fille des Chimères, Laini Taylor, Gallimard Jeunesse,
IS
BN 978-2070639922, 445 pages, 18 €,
Liens : Bibliomania, Amazon
Enjoy !

Publicités
7 commentaires leave one →
  1. 27 juillet 2012 14hi

    Je n’ai jamais entendu parler de ce roman mais j’avoue qu’il me tente bien maintenant^^’

  2. 27 juillet 2012 21hi

    J’espère qu’il me plaira aussi, mais en tout cas l’histoire m’intéresse ^^ 🙂
    Et La mare au diable j’espère le lire vite, j’en ai tellement en attente >< mais on l'a étudié en cours et ça m'avait donné envie ^^

    • 2 août 2012 13hi

      Moi aussi on l’a évoqué en cours ! Enfin l’auteure surtout, ma prof est une grande fan donc on en a beaucoup parlé 🙂 Je ne pense pas le lire tout tout de suite, mais il m’attend patiemment 🙂 J’espère qu’il te plaira ! (enfin qu’ils te plairont ;))

  3. 2 août 2012 13hi

    Nous avons toutes les deux été conquises on dirait ! 😀

  4. 12 juin 2015 18hi

    coup de coeur de mon côté, j’ai vraiment trouvé l’histoire originale 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :