Skip to content

« Le Palais des mirages » de Hervé Jubert

19 janvier 2011

Et voici en exclusivité une chronique datant d’août, que j’avais écrite à l’ancienne sur une feuille de papier, et que je croyais avoir perdue à jamais :O (la deuxième, Le Major parlait trop d’Agatha Christie, arrivera bientôt :D)

En1900, l’Exposition de Paris est le cadre de bien des aventures, donc les protagonistes sont Clara, la fée du Palais elle-même, qui a échappé de justesse à un sabotage qui aurait dû entraîner sa mort ; son sauveur, Lukas ; une poignée de dieux enfermés jusqu’alors dans des fioles, et un groupe d’anarchistes bien décidés à libérer un de ces dieux et à s’en servir…

J’adore le style d’Hervé Jubert (et le Palais des Mirages n’échappe pas à la règle ;)) qui présente tout fois des aspects qui parfois m’étonnent. Et cette fois-ci, c’est la fin qui m’a surprise. Et surprise est un faible mot ! :O (spoiler : Comment Lukas peut-il mourir ainsi sans qu’on en fasse quelque chose de mémorable, d’important ?! Et pourquoi l’histoire d’amour entre Lukas et Clara n’aboutit-elle à rien du tout du tout ? Et, fichtre, qui est cette Angèle pour oser se placer dans cette histoire, au point d’être la dernière pensée de Lukas ? Bon d’accord, je suis trop romantique, j’avoue 😉 Un livre sans Happy End ♫, c’est bien aussimais j’avoue que ça m’est resté entravers de la gorge ! :O) Ce qui est bien, c’est que cette surprise a du bon. Je me demande même si ce n’est pas pour ça que j’aime tant cet auteur. Parce qu’ici, pas de fin prévue depuis des pages et des pages. Ça vous tombe dessus ! :O 😉

Donc, grâce et/ou malgré ça, j’ai beaucoup apprécié cette lecture, moins que celle de Blanche ou la contrainte de l’Enfer, mais plus que pour la trilogie L’Opéra du Diable :)… Le rythme se situe dans le juste milieu entre l’action, la réflexion, et la vie en dehors de la « petite » enquête de Clara et Lukas. Merci Monsieur Jubert ! 😀

PS/ Et admirez cette plus que magnifique couverture ! 😀 ♥ Rien que ça, ça me ferait regretter de l’avoir emprunté à la bibliothèque et de ne pas l’avoir sur mon étagère 😉


Le Palais des Mirages
Auteur : Hervé Jubert
Editeur : Albin Michel (Wiz)
Prix (broché) : 13,50 €
Pages : 357

Publicités
3 commentaires leave one →
  1. 19 janvier 2011 23hi

    J’aime beaucoup cet auteur, mais ne connaissais pas ce livre! Je note! Bises miss!

  2. 21 janvier 2011 14hi

    J’ai très fort envie de le lire celui-là! Et encore plus en ayant lu ton avis!! Rho!

  3. 21 janvier 2011 22hi

    Il vient de rejoindre ma wish-list 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :