Skip to content

“Pour toujours… jusqu’à demain” de Sarah Dessen

2 novembre 2010

COUP DE CŒUR !

Le père de Macy est mort. Et elle l’a vu mourir. Par sa faute qui plus est, elle en est persuadée. Depuis, elle s’enferme dans sa coquille, et s’efforce d’être parfaite, ou d’au moins en avoir l’air. Ses cheveux bien peignés, avec la raie pile-poil au milieu. Une apparence calme, sereine, équilibrée. Et un petit ami parfait, Jason, qui l’aide à se parfaire encore et encore. Un petit ami à qui elle tient plus que tout. Mais quand Jason part tout l’été pour le « Camp des cracks », Macy est livrée à elle-même. Entre les réceptions de sa mère, les matinées comme bénévole à la bibliothèque avec des collègues un peu trop parfaites et le temps qu’elle passe à ses études, Macy rencontre une équipe chaotique. Delia, Greg, Kristy… et Tim. Tim, à qui elle se livre, grâce au « jeu de la vérité ». Tim, qui a perdu sa mère. Tim.

Comme presque tous les Sarah Dessen, coup de ♥ ! 🙂 Des émotions à l’état pur, tout simplement. On rit, on est ému, on s’attache… C’est un roman qui conte un amour fleurissant, une adolescence cassée par un accident, la mort d’un proche, ici son père, l’être auquel elle tenait le plus au monde. Mais ce n’est pas un énième roman. Sarah Dessen sait manier sa plume avec finesse, déposer des gouttes d’émotion sur le papier. (Et puis, petite parenthèse, Tim, c’est un peu le gars idéal 🙂 :P)

C’était pour moi une relecture, mais je ne me lasse pas ! Macy essaye d’avoir l’air parfaite, mais quand elle rencontre les « Wish », une équipe de traiteur complètement chaotique, puis décide de travailler avec eux, c’est un grand BOUM !, le plus gros « Je t’ai eu » de tous les temps. On pourrait même parler de « choc des cultures » 😉 Et grâce à eux (enfin surtout grâce à Tim… comme c’est bizarre !), Macy va enfin trouver une personne à qui se confier, et arrêter de toujours cacher ses sentiments. Elle va, petit à petit, réapprendre à vivre.

On s’attache à beaucoup des personnages…
A Macy d’abord. Elle essaye de paraître parfaite, heureuse, épanouie. Mais le lecteur, ayant accès à ses pensées grâce à la narration en « je », n’est pas dupe. Elle cache ses sentiments, d’abord pour elle, pour ne pas avoir l’air faible, mais aussi pour sa mère, de laquelle elle s’éloigne de plus en plus à cause du « sujet tabou »  qu’est devenu le décès de son père. Mais elle est persuadée que si elle lui expose ses sentiments, leur petite vie tranquille s’écroulera.
J’ai aussi été beaucoup touchée par Caroline, la grande sœur de Macy, qui essaye de faire comprendre à Macy elle-même et à sa mère que, non, Macy n’est pas heureuse et épanouie.
Toute la famille Wish est adorable, touchante, épatante. Délia, qui se sent mieux quand il y a du désordre, ne serait-ce qu’un tout petit peu, parce que c’est « normal », ce qui ne l’empêche pas d’essayer de tout arranger (« s’il-te-plaît-bon-sang-je-t’en-supplie ! »), et qui a plus d’un tour dans son sac. Kristy, avec son franc-parler, sa manière d’agir. Mais aussi Greg, Monica, … Et Tim, l’artiste au passé un peu trouble, mais avec tout son charme (oui, bon. Lui, on s’y attache un peu différemment ;))

Je ne sais combien de temps a passé avant l’arrivée de Tim. Des secondes, peut-être des minutes, ou même des heures. Il a prononcé mon nom, et j’ai essayé de me ressaisir, mais je n’y arrivais pas. Alors il a passé ses bras autour de moi, d’une manière hésitante, comme s’il s’attendait à ce que je le repousse. Comme je ne l’ai pas fait, il est venu plus près, a posé doucement ses mains sur mes épaules. Je me suis revue, des centaines de fois, faire un mouvement de recul quand on venait ainsi vers moi : qu’il s’agisse de ma mère ou de ma sœur, je disparaissais toujours, me cachant pour pleurer, me mettant hors de leur portée pour être seule avec moi-même. Cette fois, pourtant, je n’ai pas résisté. J’ai laissé Tim me tirer vers lui, appuyant ma tête sur sa poitrine, où j’entendis battre son cœur, un battement fort et régulier.


Pour toujours… jusqu’à demain
Auteur : Sarah Dessen
Editeur : Pocket Jeunesse
Prix (broché) : 5,60 €
Pages : 155

Publicités
16 commentaires leave one →
  1. 2 novembre 2010 18hi

    Merci pour ce billet, tu me donnes très envie de le lire 🙂

    • 2 novembre 2010 18hi

      Merci, ça me fait plaisir !
      D’autant plus que c’est une auteure qui me tient très à coeur, alors je ne peux que te conseille de suivre cette envie ! 😀

  2. 2 novembre 2010 18hi

    Merci beaucoup, je viens de le noter sur mon carnet ^^

    • 2 novembre 2010 18hi

      Ah oui, je me rappelle que je t’avais parlé de Sarah Dessen ! Et bien, après relecture, c’est celui-ci que je te conseille… pour commencer, parce qu’après tu ne sauras plus t’arrêter 😉

  3. 2 novembre 2010 22hi

    Je ne connais pas cette auteure mais pourquoi pas! Ton billet donne envie 😀

  4. Sollyne permalink
    2 novembre 2010 23hi

    Je ne connais pas non plus mais effectivement, ton billet donne envie.
    J’vais me noter ça dans un coin de la tête!

  5. 3 novembre 2010 13hi

    Très bel article, le livre a l’air cool et touchant… 😀

    • 3 novembre 2010 13hi

      Et bien tu sais qu’il est à ta disposition dans ma bibliothèque, à quelque mètres de ta chambre 😉

  6. 7 novembre 2010 1hi

    Je suis tellement fana de Sarah Dessen… Et celui-ci, le jeu de la vérité me plaît vraiment, dans le concept je veux dire, et la manière qu’ils ont de l’aborder. Bref, j’adore 🙂 Aucun des romans de Sarah Dessen ne m’a encore déçu, c’est dire !

    • 9 novembre 2010 21hi

      Moi aussi, et moi aussi, et moi non plus 😉
      Et je n’ai pas encore lu En route pour l’avenir 😦 Mais beaucoup disent que ce n’est pas son meilleur alors j’ai peur d’être décue :/

  7. 7 novembre 2010 13hi

    J’aime beaucoup ton article… J’ai découvert Sarah Dessen il y a peu et j’adore!
    Je partage ton point de vue sur Tim: il est parfait pour Macy parce que justement, la perfection n’est pas son credo!

  8. 19 mai 2012 17hi

    Je suis en train de lire ce roman, et, comme toi, c’est un coup de coeur ( évidemment ; c’est livre de Sarah Dessen!)! Je le trouve très touchant. Emouvant, aussi.
    Enfin, bref!
    J’aime beaucoup ton blog, en dehors de ça! Il est très beau, même s’il reste simple (de décor, je veux dire) et tes chroniques sont super, je trouve!!
    Je te laisse l’adresse du mien si ça te tente! N’hésite pas à me laisser un p’tit mot!
    Je continue ma visite!

  9. 6 août 2013 13hi

    Une lecture très agréable mais je dois dire que j’ai été assez dérangée par sa ressemblance avec d’autres romans de l’auteure…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :