Skip to content

« L’Opéra du diable #1 : Le quadrille des assassins » de Hervé Jubert

1 août 2010

J’avais sur-adoré la trilogie Blanche de Hervé Jubert, alors quand j’ai vu une autre trilogie du même auteur à la bibliothèque, j’ai sauté dessus. Je dois dire que je n’ai pas tout compris au résumé du quatrième de couverture, mais j’ai emprunté les deux premiers tomes 😀 J’étais séduite avant même de commencer le premier tome, je ne doutais pas que j’allais adorer… Bon si, d’accord : j’avais un peu peur d’être déçue, mais ce ne fut pas le cas !

Comme dans Blanche, on retrouve du fantastique (plus dans cette trilogie-ci qu’avec Blanche), de l’historique, une intrigue policière, de l’humour… du Hervé Jubert, en fait !

Le cadre temporel, d’abord, est on ne peut plus original : L’histoire se déroule dans un futur très développé au niveau des techniques utilisées pour rattraper les criminels : les traceurs, de petits on-ne-sait-quoi vivants de la taille de grains de poussière, sont partout et repèrent les criminels sur le fait… Dans le futur, donc. Sauf que l’enquête se déroule dans les villes historiques, villes qui ont été recrées en imitant le Londres du XIXe siècle, le Paris médiéval, le Mexico des Aztèques, etc. On plonge donc dans un monde à la fois futur et passé, ce qui n’est pas pour me déplaire, on peut dire que ça change des lectures habituelles 😀

Mais revenons aux traceurs. Ils ne sont pas pour déplaire aux habitants de Bâle, bien sur, puisqu’ils leur assurent une sécurité sans faille. Sauf que les enquêteurs humains se retrouvent sans travail… Roberta Morgenstern, femme extravagante qui ne manque pas d’humour, fait partie du Bureau des Affaires criminelles, tout comme le tout jeune recruté Clément Martineau. La seule faille des traceurs est, ou plutôt sont, les villes historiques où ils sont défendus de se rendre. Et c’est justement dans ces villes que sont retrouvées plusieurs victimes, assassinées crument. Ce qui n’arrête pas nos deux enquêteurs, qui sont entraînés ainsi dans des lieux et époques qu’ils n’auraient jamais cru voir un jour. Le tout saupoudré de magie noire et blanche. Quoi ?! Je n’ai pas dit que Roberta Morgenstern est une sorcière ?

Tous les indices mènent à la même personne, et ce n’est pas un spoiler de vous le dire : nos héros connaissent le vrai coupable, celui qui tient les fils des marionnettes. Mais ils n’ont pas de preuves, et surtout, doivent découvrir les marionnettes en question. Elles ont toutes d’étranges points communs avec les plus grands assassins de l’histoire. Et elles semblent toutes avoir un rapport avec le Diable, avec un grand D. Les villes historiques sont-elles des copies si parfaites de leurs villes originales que même leurs assassins célèbres y sont revenus ?

J’ai eu un peu de mal à entrer dans l’histoire, car il faut s’habituer à ce mélange d’époques. Mais je me suis  vite reprise, et puis je ne l’ai plus lâché ! J’ai adoré ce premier tome, que dire de plus ? 🙂 J’ai adoré chaque point, chaque ligne, chaque évènement. Je ne trouve pas de point négatif 😛 Les personnages sont attachants et drôles, et je trouve le hérisson adorable 😉


La trilogie
Morgenstern #1 :
Le quadrille des assassins
Auteur : Hervé Jubert
Edition : Albin Michel (Wiz)
Prix (grand format) : 15,50 €
Pages : 408

Tomes de la série : Le quadrille des assassins ; Un tango du diable ; Sabbat Samba

Publicités
2 commentaires leave one →
  1. 1 septembre 2010 19hi

    mais oui, en fait jai le premier tome dans ma bibli, je l’avais acheté il y a super longtemps, et j’avais pas trop accroché mais peut être qu’en le relisant ou en lisait la série sur « blanche » ca me plairait mieux.
    enfin merci pour le conseil.

    • 21 septembre 2010 15hi

      Je me souviens d’un super moment passé en compagnie de ce bouquin, quand je devais avoir aux environs de 12 ans. Mais je dois avouer que je n’ai plus aucun souvenir de l’histoire. Faut dire que ça remonte à un bail.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :