Skip to content

« La déclaration [L’histoire d’Anna] » de Gemma Malley

30 juillet 2010

« Mon nom est Anna. Mon nom est Anna et je ne devrais pas être là. Je ne devrais même pas exister. Pourtant, j’existe. » Voilà les premiers mots qu’on lit dans le journal intime d’Anna, adolescente.

Dans notre monde, on dirait d’Anna qu’elle est orpheline. Parce qu’elle n’a pas de parents. Sauf qu’on est en 2140, et que les parents d’Anna n’ont pas voulu l’abandonner mais y ont été obligés. Dans ce monde, les scientifiques ont trouvé le moyen d’empêcher la mort. Tout le monde est devenu immortel. Mais bien sur, si les naissances continuent mais que personne ne meurt, c’est la surpopulation. Il a donc été interdit d’avoir d’enfant, sauf si on abandonne l’immortalité. Presque plus personne ne naît, car qui voudrait d’un enfant s’il ne pourra pas le guider, savoir ce qu’il devient ? Pourquoi mourir quand on a le choix ? Mais quelques adultes défient la loi, mettent au monde sans signer le papier qui rend légale cette naissance. Ces enfants sont retrouvés par les Rabatteurs, et mis dans des foyers. Ils sont tous des Surplus, et doivent devenir Utiles à la société pour effacer la faute de leurs parents. Surplus Anna a été placée quand elle était encore un bébé au Foyer de Grange Hall. Elle est à présent un Surplus modèle, prête à devenir un Bon-Elément, Utile à la société. Elle hait ses parents, qu’elle ne connait pas, pour l’avoir mis au monde. Elle ne se pose pas de questions, agit comme on lui demande de le faire. Le seul pas de côté qu’elle se permet est d’écrire un journal intime, chose à laquelle elle ne devrait même pas penser : les Surplus ne sont pas au Foyer pour lire ou écrire, ils sont là pour apprendre et travailler, pour devenir un Bon-Elément et se préparer à leur entrée dans l’Extérieur, dans le monde des Légaux où ils travailleront comme domestique, comme esclave ai-je envie de dire. Elle vit comme on lui demande, jusqu’au jour où arrive au Foyer Peter, un garçon de son âge qui dit connaître les parents d’Anna. Il lui raconte qu’ils sont des gens merveilleux, qu’ils l’aiment et qu’ils n’ont pas voulu l’abandonner. Il veut la conduire à eux, s’échapper du Foyer. Anna ne veut pas l’écouter, elle hait ses parents, elle se répète ce que Ms Pincent lui a expliqué pendant des années. Ses parents sont des criminels. Mais résistera-t-elle indéfiniment aux histoires tentantes de Peter ?

La déclaration a été une agréable lecture, mais avec un bémol cependant… Au début du roman, Anna est exaspérante. Elle ne se plaint pas, mais c’est tout comme, on a l’impression qu’elle se lamente sur sa vie tout en rejetant le tout sur le dos de ses parents. Par contre, j’ai tout de suite adoré Peter, qui se fait rattraper par les Rabatteurs pour ramener Anna chez ses parents. Et Anna qui ne veut pas l’écouter, qui le réprimande parce qu’il ne retient pas les leçons que lui donne Mrs Pincent. Bref, dans cette première partie, Anna m’énervait, point c’est tout. Mais il plane une impression que la vraie Anna se cache quelque part sous ce lavage de cerveau. Une vraie Anna qui se manifeste quand elle écrit son journal, quand elle parle de Mrs Sharpe. Alors, je me disais que tout n’était pas perdu, je suivais ces éclairs d’espoir. Et j’avais raison. L’histoire évolue lentement mais surement, en positif. On suit la « transformation » de Surplus en Anna Covey, ses interrogations. Elle change, en bien. A partir de là, j’ai pu apprécier la lecture 😀 J’ai grandement préféré la deuxième partie, celle où Anna reprend ses esprits, celle où… Mais je ne vous en dit pas plus ^^.

Mis à part ce point négatif, ce roman est interressant et assez bien écrit. Que feraient les gens s’ils avaient le chois entre mettre au monde un enfant ou vivre immortellement ? J’ai été un peu déçue car j’en attendais plus de ce roman,  que je n’ai pas apprécié pleinement à cause du manque d’attachement que j’éprouvais pour Anna. Mais c’est au final tout de même une bonne lecture. Je pense que je me laisserai peut-être tenter pour le deuxième tome, puisque ce deuxième volume a pour titre L’histoire de Peter, mon chouchou dans l’histoire 😀



La déclaration,
L’histoire d’Anna

Auteur : Gemma Malley
Edition : Naïve (Naïveland)
Prix (grand format) : 14,25 €
Pages : 366

Publicités
6 commentaires leave one →
  1. 30 juillet 2010 14hi

    Ravie que ça t’ai plu 😀
    Pour ton point négatif, je dirai que ce que Anna pensait venait du bourrage de crane de la directrice !
    Tu penses lire bientôt le tome 2 ? On pourrait ce faire une LC ;D
    Bonne fin de vacances 🙂

    • 31 juillet 2010 14hi

      Tu as surement raison, d’ailleurs je suis d’accord avec le fait que ce n’est pas sa faute, mais ça n’empechait pas qu’elle m’énervait 😉 Mais après ça s’est amélioré hein 😀
      Oui je pense que je vais lire le tome 2, le titre est l’histoire de Peter et j’adore Peter 😀 😛 Mais je ne pense pas qu’il est à la bibliothèque, et j’ai décidé de passer plus souvent par là, donc je verrai 🙂 Ce serait chouette une LC, ca me donnerait encore plus envie ! <:)

      à toi de même 😉

  2. 1 septembre 2010 11hi

    J’ai beaucoup aimé ce premier tome que j’ai lu l’année dernière…il faudrait que je le relise avant de m’attaquer à la suite !

  3. fildediane permalink
    7 novembre 2010 11hi

    C’est vrai qu’au début Anna est agaçante … mais on sent cette vie oppressante … elle n’a pas le choix. j’ai adoré cette lecture !

    • 13 juin 2011 19hi

      J’ai en effet conscience que son « lavage de cerveau » de lui laisse pas vraiment le choix sur sa manière d’être, mais j’avais sans cesse envie de lui mettre une baffe, pour qu’elle agisse, qu’elle fasse quelque chose !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :