Skip to content

« 13 petites enveloppes bleues » de Maureen Johanson

14 juillet 2010

J’ai commencé – les quelques dix premières pages – ce livre à la librairie pour passer le temps en attendant quelqu’un, sans vraiment penser que j’allais finir par l’acheter.. mais il avait l’air prometteur, j’en avais entendu parler en bien, et c’était un poche (pas cher, léger, transportable, …) alors il a fini avec les autres 😉 Et je ne suis pas décue d’avoir fait ce choix !

Tante Peg est morte. Pourtant, quand Ginny reçoit une lettre de sa part, lui demande de faire son sac immédiatement en tenant compte de quatres règles – Règle n° 1 : Tu ne peux emporter que ce qui tiendra dans ton sac à dos. Règle n° 2 : Tu ne dois emporter ni guides de voyage ou de conversation, ni aucune aide pour les langues étrangères. Règle n° 3 : Tu ne peux pas prendre d’argent en plus, ni de carte de crédit, de chèques de voyage, etc. Règle n° 4 : Pas d’expédients électroniques. Ce qui signifie pas d’ordinateur portable, de téléphone portable, de musique, d’appareil photo. Les cartes postales sont acceptées et conseillées.* – et de partir en Angleterre, elle n’est pas étonnée. Sous les ordres, des mots de Tante Peg, elle voyagera dans toute l’Europe – je ne vous dis pas où, vous le découvrirez en même temps que Ginny, en temps voulu 😉 -, elle fera des rencontres, heureusesou moins heureuses : Richard, Keith, David, Beppe, Knud, les Knapp, Olivia, Emmet, Bennet, Carrie, Nigel, …

Un livre sans prétention, mais une petite bulle d’air, un voyage à part entière. Un voyage sans questions, sans stress, sans attentes, un voyage riche en émotions. Quand Ginny reçoit la première lettre, elle part, voilà tout. Elle ne s’embarrasse pas de questions qui resteraient de toute façon sans réponses. Et on pourrait penser que ça ferait de ce roman une histoire superficielle, mais au contraire !Je préfère habituellement les récits racontés à la première personne, mais le « elle » ne m’a pas dérangée ici, on passe vite au-dessus. Bref, une lecture de saison très appréciable, et appréciée !

13 petites enveloppes bleues, Maureen Johanson, Gallimard Jeunesse (Pôle fiction), 6,60 €, 336 pages

Publicités
2 commentaires leave one →
  1. emmaaima permalink
    2 août 2010 17hi

    La règle numéro quatre me terrifie @.@’
    Mon mp3, mon téléphone portable, ma clef usb et mon lisseur à cheveux me semblent être absolument indispensable à ma survie.
    A part ça je serais bien parti ^^

    • 2 août 2010 18hi

      J’imagine 😉
      C’est vrai que ça doit être assez horrible, mais ça n’a pas l’air de la déranger plus que ça dans le livre 😛

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :