Skip to content

« Treize raisons » de Jay Asher

25 juin 2010
tags:

« Elle est morte.
Pour treize raisons.
Tu es l’une d’elle. »
Avouez que ces douze mots inscrits sur la couverture ont le mérite d’attirer la curiosité !

Hannah Baker est morte… Hannah Baker s’est suicidée. Mais avant son geste, elle prend la peine d’envoyer six cassettes à une personne, qui est priée de jouer au petit jeu morbide d’Hannah. Les règles sont simples. Et au nombre de deux seulement. Petit un : écouter. Petit deux : faire passer les cassettes à la personne suivante. L’un comme l’autre, je l’espère, devraient vous être très pénibles.* Sur chacune des treize faces des cassettes, elle s’adresse à une personne différente qui a participé à l’effet boue de neige, qui a ajouté son grain de sel au mal quotidien d’Hannah. Les treize raisons de son suicide. Une de ces personnes nous permet de découvrir ces cassettes : le « héros » (si on peut parle d’héros), Clay Jensen, ne comprend pas comment il peut être dans ces raisons. Et nous non plus, au fur et à mesure que nous apprenons à le connaître. Comment un être si soucieux de faire le bien, si parfait, peut-il être une des raisons d’un suicide, et surtout de celui de la fille qu’il aimait ? Le récit est mené par les six cassettes, et par les réflexion de Clay à leur écoute…

Au début, j’étais assez mitigée. Dans les premières cassettes, on se prend à trouver Hannah un peu excessive.. Pour les raisons dont elle parle, on peut se renfermer, s’énerver contre la personne qui nous a fait du mal, lui rendre la pareille. Se suicider ? Quand même pas. C’est ce qui m’est venu à l’esprit au début. Mais peu à peu, on commence à comprendre Hannah. On comprend son énervement parce que ce sont des gestes « simples » que nous pouvons toutes avoir connus et qui énervent. On comment à comprendre qu’elle n’est en fait pas ridicule. On comprend l’effet boule de neige… Et on est attiré par les pages qui tournent une à une, on se met à la place de Clay. Personnellement, j’avais l’impression d’avoir des écouteurs dans les oreilles, j’entendais ce que disais Hannah. Et on veut découvrir ce que Clay fait là. Et quand on le découvre, ce qui continue de nous faire tourner les pages, c’est qu’on veut connaître le point culminant. Le dernier point, la dernière face de la cassette. On veut savoir qu’est-ce qui a, au final, ajouté la dernière pelle de neige à la boule déjà trop grosse pour les épaules d’Hannah. Et on en a de plus envie au fur et à mesure qu’on prend conscience de la gradation des raisons. Je ne sais pas si j’ai su expliquer ce que j’ai ressenti.. c’est dure à dire, ce n’est pas un roman comme les autres. Il a su aborder un sujet difficile avec une pointe d’originalité. Nos sentiments pour Hannah évoluent au fil du récit, au fil de sa voix. Pour ma part, je suis passée par le dégout, pour jouer ainsi avec les sentiments des autres qui ne pensaient pas forcément faire mal. Par la colère, pour infliger ça à Clay. Par la pitié un peu, pour ne pas savoir faire face. Mais surtout par la compassion, par la compréhension. Je pense que c’est un livre qu’il faut lire pour comprendre ce que j’ai ressenti. A bon entendeur…

* Les termes en italique sont extraits du livre.

Treize raisons, Jay Asher, Albin Michel (Wiz), 13,50 €

Publicités
12 commentaires leave one →
  1. 26 juin 2010 12hi

    Décidément je pense que je lirai ce livre un jour ou l’autre !
    Tes critiques de livres sont très bien écrites :]

  2. 26 juin 2010 14hi

    Il faut vraiment que je me procure ce livre d’une manière ou d’une autre, il a vraiment l’air chouette !

  3. 26 juin 2010 14hi

    Ah moi Hannah elle m’a énervée jusqu’à la fin du roman, lol. Je l’ai trouvée insupportable, égoïste et lâche (quand elle assiste au viol sans réagir). Il m’a été impossible de la comprendre et de compatir avec elle !

    Sinon, joli bébé blog 😉

    • 26 juin 2010 22hi

      Je te comprends, j’étais à deux doigts d’avoir le même avis que toi.. mais je sais pas, j’ai eu vers le tiers du roman une sorte de flash, et puis elle m’a moins énervée, et j’ai même commencé à la comprendre 😉
      Et merci 😀

  4. 26 juin 2010 14hi

    Ce livre me faisait déja très envie mais là je suis convaincue, a mon prochain passage sur Priceminister, je pense que ce livre rejoindra mon panier !
    Merci pour cet avis qui achève mon porte-monnaie ^^

    Bone journée !

  5. 27 juin 2010 11hi

    Mon avis pour ce livre est très mitigé… Je le relirai peut être un jour 🙂
    (Super ton bébé blog 😀 )

    • 27 juin 2010 12hi

      J’étais moi aussi mitigée pendant le premier tiers, puis l’ai eu une sorte de flash x)
      Merci 🙂

  6. libellullle permalink
    19 octobre 2010 22hi

    j’ai adoré 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :